"Non loin de Agro Pissâno sont situés les bains appelés Caldas da Rainha si doux qu’ils servent de volupté aux corps sains et convalescents pincipalement au printemps et jusqu'à la mi-Juillet. (...) " (Paulo, 1656:61/64)
Entourée d’eau, la ville de Caldas da Rainha offre un riche patrimoine naturel et construit, où l’on peut profiter aussi bien de l’eau des plages de Foz de Arelho et de Salir de Porto, de celles de la lagune d’Obidos et que des eaux thermales.
Nous vous invitons à plonger dans notre histoire et apprécier le patrimoine aquifère qui nous caractérise tant

1 – Hopital Thermal
En1484 au cours d’un voyage en direction de Batalha , la reine Dona Leonor aperçut un groupe de personnes qui se baignaient dans des eaux boueuses. Curieuse, elle se renseigna sur ce rituel. Il lui fut expliqué qu’il s’agissait d’eaux miraculeuses, qui d’âpres la légende, après les avoir utilisées, guérissaient les maux dont on souffrait à l’époque. Satisfaite d’un tel pouvoir curatif, elle demanda l’année suivante de construire un hôpital thermal afin que les malades puissent y être traités. C’est à partir de ce lieu qui, en son hommage furent construites les thermes de Caldas da Rainha

2 – Fontaine de la route de Foz
Initialement située á côté de l’hôpital thermal, la fontaine de la route de Foz, actuellement située dans la descente du rond-point où se trouve la statue de la reine Dona Leonor a été la première des fontaines que le roi Don Joâo V fit construire en 1748 quand il reforma le réseau d’approvisionnement en eau. Malgré la date de 1749 gravée sur la fontaine, les travaux n’ont été conclus qu’en 1751

3 – Fontaine de la Rua Nova
La fontaine de la rua nova a été la seconde des 3 fontaines que le roi Don Joâo V fit construire en 1748 quand il reforma le réseau d’approvisionnement en eau. Cette fontaine possède un seul bec de sortie, qui avec les 2 autres fontaines, formaient un ensemble de 7 becs. Son bec adapté au robinet coule dans un bol ovale de forme cylindrique. Latéralement, a été installé un banc de pierre et deux réservoirs, qui servaient pour le lavage des vêtements et d’abreuvoir pour les animaux.
Il est encore possible de lire l’inscription « Pleiadum que secunda »- la seconde pleiade

4 – Fontaine des 5 bicas
La fontaine des 5 bicas est la dernière et la plus importante des 3 fontaines que le roi Don Joâo V fit construire en 1748 comme objectif de fournir l’eau à la population. Celle –ci se caractérise par ses dimensions et par l’apparat de ses volutes et des becs où autrefois l’eau tombait en cascade. En 1982 elle fut classée comme monument d’intérêt public par l’institut portugais du patrimoine architectural, actuellement direction générale du patrimoine culturel DGPC

5 – Aqueduc
L’aqueduc se situe dans le bois Rainha Dona Leonor. Le long de l’hopital de Caldas da Rainha et du jardin d’eau. Il a été réalisé par l’ingenieur Manuel da Maia et l’architecte Eugenio dos Santos en 1748 sur ordre du roi Don João V. Ce monument est un élément clé pour le projet d’alimentation en eau de la ville, puis pour la distribution à la population, dans les cusines et les jardins potagers de l’hopital.

6 – Jardin d’eau
Le jardin d’eau est situé á côté du bois Rainha Dona Leonor, et est une des œuvres les plus grandioses de Caldas da Rainha. Créé par l’artiste Ferreira da Silva, c’est un espace scénique, et en même temps un parcours pédestre. Il est en relation avec les structures d’approvisionnement des eaux thermales et son décor original offre un spectacle d'eau et divers effets de couleur et de lumière. Il recours à des matériaux tels que le verre, la céramique et le fer.

7 – Le lac
L'architecte Rodrigo Berquó a réalisé une série de changements et d'innovations dans les environs de l'Hôpital Thermal. Ceux-ci avaient pour but de rechercher une symbiose entre les différents éléments qui composent l'Hôpital Thermal, donnant lieu à l’origine du Park D. Carlos Iº à la fin du XIXe siècle.
L'une des innovations est la transformation des vignobles existants en un parc arboré, avec la création d’un lac artificiel en son milieu, financé par les sources thermales Dans ce lac, les premières courses de bateaux se sont déroulées en 1893, ainsi que les plaisantes promenades en barque. Le lac constituait ainsi un des plus grandes divertissements de la saison balnéaire et est maintenant un lieu agréable pour les promenades en barque, l’observation de la flore et de la faune existantes, en profitant de l’atmosphère naturaliste et romantique que Berquó lui a conféré


Lagune de Óbidos
La lagune de Obidos est un vaste système lagunaire côtier s’étendant en amont, essentiellement via deux canaux: le bras du Bom Sucesso et le bras de Barrosa. Il a une superficie d'environ sept kilomètres carrés et une profondeur moyenne de deux mètres, avec des extrê,mes entre un demi-mètre et cinq metres. Le long des berges, au nord, est situé le Conseil de Caldas da Rainha (freguesias de Foz do Arelho et de Nadadouro) et au sud, la municipalité de Óbidos (freguesias de Vau et de Santa Maria), se terminant dans un canal qui se connecte à la mer.
Sa faune est constituée d'espèces de poissons telles que le bar, la sole, la plie, le turbot, le fléteau, le mulet, la dorade mais aussi d'autres espèces telles que les palourdes, coques, moules, crevettes, poulpes, anguilles et le crabes verts
Les oiseaux représentent le groupe, le niveau de la faune, qui a le rôle écologique le plus important. De nombreuses espèces ont été identifiées comme le héron, le canard colvert, des échassiers, courlis, sterne, aigrette neigeuse et Sterne Hansel.
La pêche et la récolte des mollusques bivalves sont les principales activités économiques.


Foz do Arelho
Foz do Arelho a été élevé en village en 2009, signe de son évolution. Ce qui ressort d'abord est la qualité de ses paysages, depuis la lagune de Obidos, de ses plages, ses miradors et nombre de ses espaces verts, distingués par leur excellence, ce qui en fait un diamant à l'état brut.
Elle est reconnu depuis des décennies comme la destination des vacances d'été par excellence pour les lusitanienne et les étrangers, compte tenu de ses belles plages et son large éventail de sports que la lagune de Obidos offre à ceux qui la visitent.
Il est monnaie courante de rencontrer des pratiquants spectaculaires aux niveaux élevés en voile, planche à voile, canoë-kayak, aviron, Kiteboard, Jetski, ski nautique et Stand Up Paddle.


Salir do Porto
Des antiques douanes demeure le symbole majeur de Salir do Porto: la "coquille". cette « coquille » est une source d'eau douce qui est née près de l'eau salée contenant des propriétés médicinales.
Salir de Porto dispose d'une plage fluviale, célèbre pour ses dunes d’environ 50 mètres de haut, sur la rive du fleuve Tornada, qui se jette dans la baie de Sao Martinho do Porto.
Il existe des grottes que l’on peut visiter, moyennant réservation auprès de la junta de freguesia et l’accompagnement de techniciens spéléologues


Paul de Tornada
Paul de Tornada est situé au Centro Nord du conseil, c’est une zone humide aux caractéristiques uniques. En 2009, a été créée la réserve naturelle locale de Paul de Tornada qui a intégré le réseau national des sites protégées.
Sa flore et sa faune sont d'une importance capitale, en particulier en ce qui concerne les oiseaux, bien que l’on y trouve aussi d’ autres espèces comme la loutre et la Cistude d'Europe. Par ses caractéristiques et sa localisation, Paul de Tornada est un lieu privilégié pour la pratique de l'éducation environnementale et la sensibilisation à à la conservation des zones humides.
Il faut noter que sont installés des sites pour l'observation des oiseaux, que ce soit à Paul de Tornada, ou à Salir do Porto, qui font grandement le bonheur des amoureux de la nature et des photographes.