Leiria est située entre les deux principales villes portugaises, Lisbonne et Porto, près du littoral du pays. Elle est distante de 146 km de Lisbonne, 179 km de Porto et 72 km de Coïmbra. La ville est le centre d'un secteur d'influence d'environ 350 000 habitants, qui incluent d'autres agglomérations comme les villes de Marinha Grande à l'Ouest, de Pombal au Nord et à l'Est, d'Ourém à l'Est, de Fátima et d'Alcobaça.

Leiria est proche des plages comme la Praia da Vieira, la Praia do Pedrógão mais également de stations balnéaires telles que São Pedro de Moel, Paredes da Vitória et Nazaré. On peut noter la présence dans la ville ou à proximité plusieurs monuments d'intérêt : le Monastère d'Alcobaça, le Monastère de Batalha, le Château de Porto de Mós et le Château d'Ourém. La ville historique d'Aljubarrota se situe à environ 25 km de Leiria, tout comme la ville de Fátima, connue pour son sanctuaire et sa valeur religieuse.

Leiria se situe dans la plaine fertile où coule le Lis, dans le Beira Litoral (ancienne province portugaise). La ville historique s'étend entre la colline du château et le Lis.

 

La région où se trouve Leiria est habitée depuis longtemps, bien que son histoire précoce reste assez obscure. Les Turduli, un peuple indigène de la péninsule Ibérique, a établi un village près de la ville actuelle de Leiria (environ 7 km). Ce village a ensuite été occupé par les Romains, qui l'ont étendu sous le nom de Collippo. Les roches de l'ancienne ville romaine ont été utilisées au Moyen Âge pour construire une partie de Leiria.

Peu de choses nous sont parvenues de l'époque d'occupation du secteur par les Wisigoths, mais pendant la période Arabe, Leiria était déjà une ville possédant une place. Leiria maure a été capturée en 1135 par le premier roi de Portugal, Alphonse Henriques, pendant la Reconquista. Cette localité a brièvement été reprise par les Maures en 1137, et plus tard en 1140. En 1142 Alphonse Henriques a reconquis Leiria, et de cette année date la première charte de la ville, attribuée pour stimuler la colonisation du secteur. Leiria a encore été attaquée par les Maures en 1190 et 1195, étant reprise finalement par le roi Sanche Ier, second roi du Portugal.

Les deux rois, Afonso Henriques et Sanche Ier, se sont efforcés de reconstruire les remparts et le château du village, pour prévenir de nouvelles incursions maures. La majorité de la population vivait à l'intérieur des remparts de la ville, mais déjà au xiie siècle une partie de la population vivait à l'extérieur de ses murs. La plus ancienne église de Leiria, l'Église de São Pedro a été construite dans style roman dans le dernier quart du xiie siècle, servait de paroisse extérieure aux remparts.

Le Château de Leiria.

Durant le Moyen Âge, l'importance du village a augmenté, et a été le siège de plusieurs cortes (sortes d'assemblée féodales). La première de ces assemblées s'est tenue à Leiria en 1245, pendant le règne du roi Alphonse II (Afonso en portugais). Au début du xive siècle, en 1324, le roi Denis Ier a ordonné d'ériger la tour du donjon du château de Leiria, comme l'atteste une inscription dans la tour. Ce roi a aussi construit une résidence royale dans Leiria, qui aujourd'hui n'existe plus, et a vécu de longues années dans la ville, qu'il a ensuite donné comme fief à sa femme, la Reine Santa Isabel. Le roi a aussi ordonné la plantation de la célèbre forêt de pin de Leiria (Pinhal de Leiria), près de la côte atlantique. Plus tard, le bois de cette forêt sera utilisé pour construire les navires utilisés lors des Grandes Découvertes portugaises, au cours des xve siècle et xvie siècle. Durant le xive siècle, les juifs ont développé dans cette commune une des plus remarquables communautés, au point de développer une activité industrielle florissante.

À la fin du xive siècle, le roi Jean Ier a construit un palais royal à l'intérieur des enceintes du château. Ce palais, avec ses élégantes galeries gothiques offrent de merveilleuses vues de la ville et du paysage environnant. Ce palais totalement en ruines a été partiellement reconstruit au xxe siècle. Jean Ier a également permis la reconstruction dans le style gothique tardif de l'Église de Nossa Senhora da Pena, se trouvant à l'intérieur du périmètre du château.

Vers la fin du xve siècle, la ville a continué de grandir, occupant le secteur qui s'élargit depuis la colline du château jusqu'au fleuve Lis. C'est à Leiria qu'a été imprimé le premier livre au Portugal. Le roi Manuel Ier a donné à la localité une nouvelle charte en 1510, et en 1545 Leiria a été élevée au rang de ville, devenant par la même siège du Diocèse. La Cathédrale de Leiria a été construite dans la seconde moitié du xvie siècle, est un mélange de deux styles : le maniérisme (renaissance tardive) et le style manuélin (gothique tardif).

En comparaison avec le Moyen Âge, l'histoire postérieure de Leiria est d'une relative décadence. La ville a été durement touchée par les invasions françaises du Portugal, en particulier en 1808 (le massacre de Portela, par les soldats du gen. Margaron)4, et le grand incendie de 1811, provoquée par les Français qui retraitaient des Lignes de Torres Vedras 5.Néanmoins, au xxe siècle, sa position stratégique dans le territoire portugais a favorisé le développement d'industries diverses, permettant un fort développement de la ville et sa région.

En fait, pendant plusieurs années, Leiria était une des plus petites capitales de district et n'était même pas la ville la plus peuplée de son district. Elle était en effet supplantée par la ville de Caldas da Rainha. Néanmoins, au cours des dernières années, la ville s'est développée de façon soutenue, et fait aujourd'hui partie des 25 plus grands centres urbains du pays.