Sur les hauteurs d'un plateau, Santarém est un belvédère qui donne sur la région fertile de la lezíria (plaine inondable), la vallée du Tage célèbre pour l'agriculture, l'élevage de bétail et la tauromachie.

La ville a intégré les terres de l'ordre du Christ, qui soutenait financièrement les Grandes Découvertes portugaises, et elle a donc connu un grand développement à cette époque-là, ce qui se reflète encore aujourd'hui dans ses monuments, primordiaux pour l'histoire de l'art portugais.

Normalement, le point de rencontre pour commencer la visite de Santarém est le jardin des Portes du Soleil (Jardim das Portas do Sol), la citadelle de l'ancien château qu'Alphonse Henriques, premier roi du Portugal conquit par surprise aux Maures, lors d'un assaut nocturne en 1147. Après avoir admiré le panorama qu'offre ce belvédère naturel, où se trouve le centre d'interprétation UrbiSacallabis, vous pouvez partir à la découverte de la ville.

En direction du centre historique, vous verrez le clocher (Torre do Relógio) qui date du XIVe siècle et qui abrite aujourd'hui le musée du Temps (Núcleo Museológico do Tempo). On l'appelle aussi la tour des Calebasses (Torre das Cabaças), nom qui évoque les objets situés à son sommet et qui servaient à propager le son des cloches qui indiquaient l'heure, mais dont certains disent qu'elles représentaient les têtes vides de ceux qui l'ont conçue. Tout près de là est située l'église romane de São João do Alporão transformée en musée d'Art et d'Archéologie, avec son fronton construit en style gothique, l'un des premiers exemples de l'utilisation de ce style architectural au Portugal.